Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Parce que l’environnement est le patrimoine commun des êtres humains, DARNA ne peut rester indifférente aux problématiques environnementales actuelles. Pour répondre à la complexité et à l’urgence des enjeux environnementaux, les membres de l'association s’engagent à contribuer volontairement à développer une culture environnementale pour tous, et en particulier des plus jeunes. Conscient que l’Environnement a besoin de l’Education pour résoudre ses problématiques actuelles, DARNA a décidé de participer à toutes les manifestations éducatives de l’éducation à l’environnement et partager son experience dans ces deux domaines qui nous concernent tous Pour qu’une réelle éco citoyenneté puisse émerger, DARNA a décidé d’apporter sa contribution auprès des acteurs incontournables de l’environnement et de l’éducation.

Les zones Humides à Saida

RAPPORT DE PRESENTATION DU CHOTT CHERGUI  


Définition des zones humides
Les zones humides sont des étendues de marais, de fagnes, de tourbières, d’eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l’eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée.Elles constituent une transition, un écotone (zone formant une lisière entre deux écosystèmes ou milieux naturels), ce qui explique la grande diversité qui les caractérise et que certaines d’entre elles, constituent les milieux les plus productifs de la planète. 

Rôle des zones humides
Les zones humides ont plusieurs rôles à jouer notamment : La conservation des sédiments -  La maîtrise des crues -  La recharge des eaux souterraines -  Le traitement des eaux -  La stabilisation de microclimats -  Des activités de loisirs-  Un réservoir de biodiversité biologique. 

Présentation du Chott chergui
Le Chott Chergui, le plus grand bassin versant de l’Algérie, occupe une position singulière, il est tout à la fois le plus grand et le plus élevé des chott des hautes plaines.Situé sur les hautes plaines Oranaises et s’étendant sur 40 000 km² d’Est à l’Ouest, il regroupe les parties Sud des wilayate de Saïda, Sidi Bel Abbes et Tiaret ainsi que les parties Nord des wilayate de Naâma et d’El Bayadh.  La superficie des zones humides au niveau du Chott, est de l’ordre de 8 555 km².Une partie de cette zone, d’une superficie de 120 km², localisée dans une partie de la commune de Ain Sekhouna (wilaya de Saïda), se situe à 80 km au Sud-est de Saida et distant de 400 km au Sud-Ouest d’Alger. Ce site est caractérisé par des zones très riches en ressources d’eaux salées saumâtres et thermales chaudes. Ces zones humides, alimentées par les sondages d’une réserve d’eau souterraine toute l’année et des précipitations pluviales, sont des habitats pour de nombreuses espèces endémiques voire des réservoirs de biodiversité.En 2001, le Chott Chergui a été classé dans la liste RAMSAR

certains oiseux de la région

grottes préhistoriques de Tiffrit

Vers la restauration des grottes préhistoriques de Tiffrit (Saida)

[Aps 26/8/09]  SAIDA -

SAIDA -  Les grottes préhistoriques de Tiffrit, site situé dans la commune de Ain Soltan, daira de Ouled Brahim (Saida), ont bénéficié récemment de l'inscription d'un projet de restauration, a-t-on appris mardi auprès de la direction de la culture.

Une fois réalisée, cette opération permettra de protéger au mieux les vestiges de ce site d'exception qui constitue une preuve indéniable que cette vallée fut autrefois un berceau de plusieurs peuplades préhistoriques, a indiqué la même source. Situé sur la R.N 94 qui mène vers Tiaret à environ 28 km au nordûest du chef lieu de wilaya, le site en question fût découvert en 1892 par deux archéologues, à savoir M. Doumergue (F) et C.Poitier, a-t-on précisé.

Ces archéologues avaient effectué l'exploration des trois plus grandes excavations de l'oued Djedien dont les détails et les indications seraient repris à partir de l'inventaire du préhistorique du Musée d'Oran et par Aumassip (G) sur la poterie de Tifrit, a-t-on indiqué.

Durant les opérations de prospection, il a été noté plus de sept (07) grottes qui renferment une abondance d'objets préhistoriques en surface à l'instar de silex taillés, des restes d'ossements et des tessons de poterie.

Les parois de l'un des abris sont marqués par d'intéressantes gravures rupestres représentant des autruches, des bovidés et des gazelles ce qui atteste de la présence d'une faune et flore très variée, a-t-on précisé.

  Les cascades de Tiffrit

Cascades de Tiffrit
Cascades de Tiffrit













Cascades de tiffrit