Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Place de l'Arbre

Les arbres occupent une place à part dans le monde végétal
Indispensables à la vie sur terre, l'homme les a de tous temps utilisés, et la société humaine ne serait pas ce qu'elle est, sans les arbres.


« Quand je suis parmi vous, arbres de ces grands bois,

Dans tout ce qui m’entoure et me cache à la fois,

Dans votre solitude où je rentre en moi-même,

Je sens quelqu’un de grand qui m’écoute et qui m’aime ».

Victor Hugo

L'étude des arbres a progressivement donné naissance à un langage et à une classification. De plus, comme tous les êtres vivants, l'arbre se reproduit et adapte son rythme de vie au milieu dans lequel il se développe; mais avant tout, être un " arbre " cela se mérite.
Qualités : Pour être reconnu comme un arbre, il faut être un végétal possédant des racines surmontées d'une tige unique, avec des ramifications au sommet, l'ensemble devant mesurer au moins 7 mètres de haut. En dessous de cette cote point de salut, la sanction tombe, il n'est plus question d'arbre, mais d'arbuste comme le néflier ou le magnolia ou pire encore d'arbrisseau tel que le lilas, le laurier.

Morphologie :
La silhouette d'un arbre dépend de son espèce et des conditions de vie. Pour simplifier la silhouette des feuillus (arbres portant des feuilles) correspond à une boule ou à un oeuf, alors que celle des résineux est généralement en forme de cône. Ces formes ne sont visibles que pour des arbres isolés et non taillés qui se développent sans contrainte.
L'arbre est constitué de plusieurs parties :

le houppier    
Le houppier
est constitué d'un enchevêtrement de branches et de rameaux. Sur les rameaux se trouvent des bourgeons, des fleurs, des feuilles (ou des aiguilles) et des fruits.
En forêt, ou la recherche de lumière est importante, le tronc est dénudé (sans branches) et le houppier est alors situé dans la partie supérieure de l'arbre.
Le tronc est la partie cylindrique située entre le sol et la naissance des branches principales. Chaque branche est constituée comme un petit tronc.
Le collet constitue le point ou la partie aérienne rejoint la partie souterraine de l'arbre.
Le système radiculaire (les racines) montre une certaine ressemblance par sa disposition avec les branches. En effet les racines principales qui partent du tronc, se ramifient en s'amincissant jusqu'à devenir des radicelles (racines très fines également appelées chevelus) garnies d'espèces de poils.

Son fonctionnement
:
Pour vivre et pousser,un arbre,comme tout être vivant, a ses propres besoins.Comme tout le monde il doit s'alimenter,respirer,transpirer, grandir, se reproduire, ...
Ces activités ne se déroulent pas toutes sur l'ensemble de l'année.
En effet, seule la respiration se moque des saisons, et a lieu tout au long de l'année, les autres fonctions ne sont actives que du printemps à l'automne.
Bref en hiver, l'arbre un peu comme certains animaux, entre dans une phase de repos, ce qui lui permet de se protéger du froid, et plus particulièrement du gel.
feiulles d'arbres

Ainsi, les feuillus perdent leurs feuilles
afin d'offrir moins de prise au froid et au vent, alors que les résineux n'ont pas besoin de cette étape, car la résine qu'ils contiennent les protège du gel, et leur permet de continuer à assurer (au ralenti) la fonction alimentaire indispensable à leurs aiguilles.
Avant l'hiver, l'arbre s'est préparé pour le printemps suivant, en emmagasinant de l'énergie dans ses racines, et en se parant de bourgeons, prêt à éclore sous leurs chauds manteaux d'écailles.
Respirer
Comme nous, l'arbre respire en absorbant l'oxygène pour rejeter du gaz carbonique.
Mais par où respire t-il ?
Sa respiration s'effectue principalement par ses racines (à partir des lenticelles) ses feuilles (par les stomates) et dans une moindre mesure, par son tronc et ses branches qui possèdent, comme les racines, des lenticelles. L'intensité de sa respiration et donc de sa consommation d'oxygène, dépend de son âge, elle est maximale au début de sa vie, en période de croissance (au printemps) puis elle ralentit au fur et à mesure que son âge augmente.
S'alimenter
Mais au fait, que consomme t-il ?
De l'eau - De l'Azote sous forme de nitrates -  Du carbone à partir du gaz carbonique -  Divers minéraux (phosphore, calcium, magnésium, fer, etc.).
 Comment?

·     L'arbre absorbe ces différents éléments de diverses manières :
Par les extrémités de ses racines (les radicelles). Ils sont captés et diffusés dans toutes ses parties. C'est la sève dite brute (sève ascendante) qui en passant par de minuscules canalisations situées dans l'aubier (comme le sang pour nos veines) va irriguer toutes les parties de l'arbre. Ainsi, pour de nombreuses variétés d'arbres, c'est plus de 200 litres d'eau par jour, qui s'élèvent à plusieurs mètres du sol. 
 ·    Par photosynthèse, le mot désigne une fonction indispensable à tous les êtres vivants. 

Les formes chez les arbres :La meilleure manière d’identifier un arbre est de regarder sa silhouette générale et les formes qu’on observe au niveau des. Tous les arbres possèdent des caractéristiques qui nous permettent de les reconnaître entre eux (feuilles, aiguilles, fruits, graines ainsi que les écorces). Quelquefois, les caractéristiques de chaque espèce d'arbres peuvent varier selon les stress causés par l’environnement. Un arbre comme tout être vivant peut être stressé suite à une situation environnementale qui nuit à sa croissance (le vent, les insectes, les coupes abusives, les mauvaises tailles, peuvent être autant de stress). Savons-nous au moins identifier au moins une dizaine d’espèces ?        

Importance des espaces verts :Le couvert végétal est une nécessité voire une priorité au regard des fonctions multiples qu'il assure dans l’amélioration du cadre de vie du citoyen, dans la création des espaces verts : aire de détente, de jeux, de loisirs. Les arbres et les arbustes luttent eux contre le bruit, la pollution, l'érosion, ….Le monde végétal agit sur l'air, le sol, le climat et l'homme. L’air : Un arbre peut en une année : retenir 6 kg de poussière, absorber 3 kg de dioxyde de carbone, 4 kg d'oxyde d'azote, diminuer 30 % la pollution sonore et rejeter dans l'atmosphère 0,005 m3 d'oxygène. Sur le sol, l'arbre agit en retenant en moyenne 10 m3 de terre qu'il sauve de l'érosion.Sur le climat, l'arbre adoucit l'atmosphère, diminue la température, augmente l'humidité, atténue les effets de la gelée et des vents chauds, réduit la vitesse des vents.L'homme  également perçoit l'action de l'arbre pour : Son bois (bois de chauffage - d'œuvre - d'ébénisterie - pâte à papier - charbon …), son écorce (le chêne-liège, le bouleau …), ses feuilles (aliment de bétail), ses fruits, ses matières oléagineuses (olivier, arganier, figue de barbarie …), ses inflorescences (thym, tilleul …), sa sève (caoutchouc, résine de pin …), l’agrément (ornement, ombrage, alignement …) et surtout ses fonctions écologiques comme brise-vent, lutte contre l'érosion, fixation du CO² , production d’O² et surtout la préservation de la biodiversité.

L’arbre est le roi du règne végétal auquel l’homme, en raison de son orgueil, se compare souvent. (Jean-Mary Couderc)

Baudelaire a écrit que l’homme prête à l’arbre ses passions, ses désirs et sa mélancolie.